ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

ACTA Endoscopica

0240-642X
Revue officielle de la Société Française d'Endoscopie Digestive
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1971 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 3/3-4 - 1973  - pp.49-51  - doi:10.1007/BF02973661
TITRE
Cœlioscopie et corps jaune

RÉSUMÉ

Ces aspects cœlioscopiques amènent à faire quelques réflexions:

Jusqu’à présent, la seul preuve indiscutable de l’ovulation était la grossesse. Il est permis de penser que la constatation d’un orifice d’ovulation sur un corps jaune en soit également la trace.

Les aspects réalisés par les corps jaunes induits ne sont pas toujours superposables à ces deux corps jaunes spontanés. Ils sont, nous l’avons pu souvent, kystiques, et la preuve de l’ovulation n’y est pas toujours retrouvée.

La cœlioscopie apparaît donc comme un examen susceptible d’évaluer l’action physiologique des inducteurs de l’ovulation au niveau de l’ovaire, nous permettant d’une part, de mieux apprécier nos actions thérapeutiques; et d’autre part, de les mieux adapter aux cas particuliers des malades.



AUTEUR(S)
Robert LEGROS, J.-P. ABEILLE

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,50 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier