ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

ACTA Endoscopica

0240-642X
Revue officielle de la Société Française d'Endoscopie Digestive
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1971 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 10/3 - 1980  - pp.167-176  - doi:10.1007/BF02970974
TITRE
Surveillance endoscopique des lésions muqueuses digestives après ingestion de caustiques

TITLE
Endoscopic follow up of mucosal lesions of the upper digestive tract due to corrosive agents

RÉSUMÉ

61 patients ont été examinés entre août 1976 et janvier 1979 au Centre d’Endoscopie Digestive de l’Hôpital Edouard-Herriot (Lyon), dans les 48 heures après absorption volontaire ou accidentelle d’un agent caustique. Le protocole thérapeutique a consisté en une nutrition parentérale pour les stades II et III muqueux sans prévention mécanique des sténoses œsophagiennes ou corticothérapie associée. Les auteurs insistent sur la gravité des agents alcalins responsables de 80% des sténoses œsophagiennes et sur la nécessité, lors de l’examen endoscopique initial, d’une distinction entre stade II œsophagien non circulaire (sans potentiel sténosant) et stade II œsophagien circulaire (à potentiel sténosant élevé). La nutrition parentérale n’exerce aucun effet préventif de l’évolution vers la sténose des lésions œsophagiennes de stade II circulaire et de stade III. Les auteurs préconisent la mise en place d’une sonde de calibrage en silastic sous anesthésie générale en cas de stade II circulaire et de stade III œsophagien.



ABSTRACT

From August 1976 to January 1979, 61 patients have been subjected to esophagoscopy during the first 48 hours after having ingested a caustic (accidental or suicidal reason). Patients are maintained on intravenous fluids, without any prevention of esophageal stenosis nor corticosteroid treatment (superficial second and third degree burns). Alkaline caustics are responsible for 80% of esophageal strictures. First endoscopy must clearly distinguish non circumferential second degree (without any tendency to stenosis) and circumferential second degree esophageal burns (with high tendency to stenosis). Parenteral feeding does not prevent stenosis, complicating circumferential, esophageal second type and third type. A silastic calibrating probe must be put on, under general anaesthesia in case of circumferential second degree and third degree esophageal burns.



AUTEUR(S)
S. CLAUDEL, B. MOULINIER, A. MARTIN, R. LAMBERT, R. DUCLUZEAU

MOTS-CLÉS
endoscopie, œsophagite corrosive

KEYWORDS
Corrosive esophagitis, endoscopy

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (660 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier