ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

ACTA Endoscopica

0240-642X
Revue officielle de la Société Française d'Endoscopie Digestive
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1971 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 10/3 - 1980  - pp.223-227  - doi:10.1007/BF02970982
TITRE
Abord et microchirurgie de l’hypophyse avec référence à un endoscope adapté

TITLE
Approach to and microsurgery of the hypophysis using an adapted endoscope

RÉSUMÉ

L’abord rhinoseptal de l’hypophyse est une méthode de choix pour confirmer un diagnostic clinique concernant l’hypophyse ou la biopsier, ou pour réaliser une ablation partielle ou total de cette glande.

La voie d’abord à travers le septum est relativement large et peu hémorragique, si l’opération est réalisée convenablement. Le patient se remet de l’opération en deux jours, alors que le traitement de carence hormonale dure plus longtemps.

Le chirurgien O.R.L. prépare la voie transseptale et adapte le speculum de Dott, au contact des cellules sphénoïdales. Les parois antérieure et postérieure du sinus sphénoïdal sont extirpées sous vision directe, ou avec une loupe binoculaire grossissant de 2 à 3 fois.

L’orifice osseux est agrandi à la pince emporte-pièce et quand l’enveloppe pulsatile, de la glande apparaît clairement, l’endoscope composite est alors introduit.

L’enveloppe est incisée au bistouri, les liquides sont évacués et le tissu est retiré. L’endoscope est très maniable entre les branches du speculum de Dott. Le grossissement est variable, grâce à un système de lentilles zoom. La lumière est donnée par fibres optiques.

Un intensificateur de rayons, avec «Gliederoptik», sur l’endoscope, permet à l’opérateur de filmer le déroulement de l’opération ou de l’expliquer à des spectateurs, à l’aide d’une chaîne de télévision. L’endoscope est dérivé d’un œsophagoscope avec optiques, transmetteurs de lumière froide et pinces à biopsie.



ABSTRACT

The transnasal approach to the hypophysis is the method of choice for the confirmation of a clinical diagnosis, for taking a biopsy or for performing a partial or total hypophysectomy. The channel of approach through the septum is large and relatively bloodless if the operation is properly performed. The patient recovers from the operative procedure within two days, but restabilisation by hormone replacement therapy takes longer.

The oto-rhinological surgeon lays open the transseptal approach route to the sphenoid cells and places a Dott’s speculum in position. The bony ventral and dorsal walls of the sphenoid sinus are removed under direct vision or with the aid of a headmounted binocular loupe magnifying 2 to 4 times.

The bony edges are trimmed with biting forceps, and when the membrane covering the pulsating hypophyseal gland is clearly in view, the specially adapted endoscope is introduced between the prongs of the Dott’s speculum. With a bistoury the membranes are incised, fluid is aspirated and the relevant pieces of tissue removed.

The endoscope has been developed from an oesophagoscope with telescope, cold light transmitters and biting forceps. Using a zoom-lens system the magnification is variable. A beam splitter with «Gliederoptik» on the endoscope enables the operator to document the procedure on film or demonstrate the procedure on closed circuit colour television.



AUTEUR(S)
G.A. SEDEE

MOTS-CLÉS
endoscopie, hypophyse, microchirurgie

KEYWORDS
endoscopy, hypophysis, microsurgery

LANGUE DE L'ARTICLE
Anglais

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (382 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier