ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

ACTA Endoscopica

0240-642X
Revue officielle de la Société Française d'Endoscopie Digestive
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1971 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 11/6 - 1981  - pp.423-434  - doi:10.1007/BF02970414
TITRE
Ulcère gastrique et dégénérescence maligne: surveillance endoscopique

TITLE
Gastric ulcer and malignancy: endoscopic survey

RÉSUMÉ

Les auteurs rapportent leur expérience dans le domaine de la relation entre ulcère, gastrique bénin et malin.

Le problème diagnostique soulevé comporte 3 aspects différents:

discrimination entre ulcéro-cancer invasif et ulcère gastrique bénin;

objectivation d’un «cancer gastrique superficiel» suspecté ou réel, associé à une lésion gastrique bénigne;

l’identification des lésions précancéreuses survenant au voisinage d’ulcères chroniques ou de cicatrices d’ulcères.

La méthode endoscopique adoptée repose sur un lavage gastrique mucolitique préalable, une observation à la gastrocaméra, avec documentation et l’emploi subséquent de fibroscopes à optiques grossissantes, exploration complétée par des colorations vitales de muqueuses et des biopsies multiples; si nécessaire une seconde exploration endoscopique est effectuée après un délai de 2 semaines dans environ 2/3 des cas.

Dans notre matériel clinique comportant 687 ulcères gastriques, 279 cancers gastriques invasifs et 48 «cancers gastriques superficiels», ces méthodes combinées ont permis d’obtenir une sensibilité de 87,4 et 100%, une spécificité de 77,3 et 82,5%, avec un indice de risque de 2,8 et 0,0%, respectivement dans les deux catégories a et b; un diagnostic final endoscopique exact a été obtenu respectivement chez 92 et 100% des patients.

Au cours des ulcères gastriques chroniques bénins, l’exploration endoscopique exhaustive identifie une population à haut risque représentant 10% des cas; le risque de malignité sur lésions gastriques bénignes peut être évalué à 1,77% des cas.



ABSTRACT

The authors report the results of their study on the relations between gastric ulcer and malignancy. The diagnostic problem involves three separate aspects:

the discrimination between an ulcerated advanced malignancy and a benign gastric ulcer;

the identification of a true or only presumed «early cancer», coexistent with a benign peptic disease;

the identification of the precancerous lesions arising near a chronic ulcer or an ulcer-scar.

The adopted method of endoscopic examination is based on a preliminary mucolithic lavage, an observation with a gastrocamera and immediately afterwards with a magnifying fiberscope, with the support of an aimed biological staining of the mucosa and subsequent multiple bioptic specimens; if necessary, the endoscopic examination, in about two third of cases, was repeated within 2 weeks.

In 687 gastric ulcers, 279 advanced malignancies and 48 «early cancers», this combined method showed a sensitivity of 87.4 and 100%, a specificity of 77.3 and 82.5%, with a risk-index of 2.8 and 0%, respectively as far as the two first diagnostic aspects are concerned; a sure endoscopic diagnosis was then reached in 92 and 100% of patients.

In the chronic peptic disease, an exhaustive endoscopic examination revealed a situation of high cancer-risk in about 10% of cases; malignancy actually arised in 1.77% of cases with a benign gastric ulcer.



AUTEUR(S)
G. NAVA, G. PIPPA, C. PAPI, M.E. BAZURO

MOTS-CLÉS
cancer, dysplasie, fibroscopie, gastrite, gastrocaméra, ulcère chronique

KEYWORDS
cancer, chronic ulcer, dysplasia, endoscopy, gastritis, gastrocamera

LANGUE DE L'ARTICLE
Anglais

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (821 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier