ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

ACTA Endoscopica

0240-642X
Revue officielle de la Société Française d'Endoscopie Digestive
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1971 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 16/4 - 1986  - pp.233-237  - doi:10.1007/BF02962921
TITRE
Traitement par somatostatine ďune poussée aiguë sévére de maladie de crohn chez deux enfants: Aspects coloscopiques

TITLE
Coloscopic aspects of Somatostatin treatment in two children with acute severe recurrence of Crohn–s disease

RÉSUMÉ

Les auteurs ont utilisé la somatostatine chez deux enfants atteints de maladie de Crohn iléocolique sévére, cortico-résistante dans un cas. La somatostatine est perfusée de façon continue, avec un débit de 5 (observation nº 2) et 6 µg/kg de poids/heure (observation nº 1) pendant 3 à 4 jours avec arrêt progressif en 24–48 heures. Le débit des selles est aussitôt réduit de façon spectaculaire sans rebond important. Ľévolution locale, appréciée par coloscopie réalisée 1 à 3 jours aprés la fin du traitement par somatostatine, est extrêmement favorable par comparaison avec ľaspect préthérapeutique: disparition quasi-compléte des ulcérations, des reliefs nodulaires et des pseudopolypes.

La somatostatine est proposée comme appoint thérapeutique de la nutrition parentérale exclusive lors des poussées sévères de maladie de Crohn. Elle permet ďaméliorer rapidement le confort des patients et de raccourcir la durée de leur hospitalisation. Son emploi doit être limité aux formes évolutives résistantes aux mesures thérapeutiques classiques, compte-tenu de son coût élevé et des précautions ďutilisation.



ABSTRACT

Somatostatin was used in 2 children suffering from severe ileocolic corticoresistant in one case- Crohn’s disease. Somatostatin was given intravenously at a constant rate of 5 and 6 µg/kg/hour during 3 and 4 days with a progressive decrease within 48 hours. Stools output was dramatically reduced without significative relapse. Sequential coloscopic surveys demonstrated a very favourable evolution of ulcerations, nodular aspects and pseudopolyps which disappeared.

Somatostatin is proposed as a therapeutic adjunct to total parenteral nutrition, in case of severe relapse of Crohn’s disease. Somatostatin allows patients to be more comfortable and shortens hospitalization time. Its use must be limited to evolutive forms which are resistant to classical treatments, because of its elevated cost and its particular schedule of utilization.



AUTEUR(S)
A. MORALI, M. VIDAILHET, G. CHANTECLAIR

MOTS-CLÉS
coloscopie, maladie de Crohn, somatostatine

KEYWORDS
coloscopy, Crohn’s disease, somatostatin

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,21 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier