ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

ACTA Endoscopica

0240-642X
Revue officielle de la Société Française d'Endoscopie Digestive
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1971 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 17/2 - 1987  - pp.61-65  - doi:10.1007/BF02965387
TITRE
Diagnostic du syndrome de mirizzi par la C.R.E.

TITLE
Diagnosis of mirizzi syndrome by endoscopic retrograde cholangiography

RÉSUMÉ

Dans une série de 9 648 C.P.R.E., les auteurs ont diagnostiqué un syndrome de Mirizzi chez 48 patients (0.5 %). Dans tous les cas, l’examen était indiqué en raison d’une cholestase. Le problème majeur a été de différencier le syndrome de Mirizzi d’autres processus pathologiques présentant une morphologie similaire : le cancer du cholédoque est le diagnostic différentiel le plus important du fait que sa localisation et son expression radiologique peuvent imiter le syndrome de Mirizzi. Les caractéristiques radiologiques évocatrices du syndrome de Mirizzi sont la compression du canal hépatique commun avec soit un refoulement irrégulier, soit plus rarement une obstruction.

La C.P.R.E. est l’examen primordial dans le diagnostic du syndrome de Mirizzi parce qu’elle fournit un bilan morphologique plus complet de la voie biliaire et en outre des informations sur l’aspect de la papille et de la pancréatographie.



ABSTRACT

Out of 9 648 endoscopic retrograde cholangio-pancreatographies (ERCP), in 48 (0.5 %) cases was Mirizzi syndrome diagnosed. These patients were investigated because of cholestasis. The basic question in the diagnosis of Mirizzi syndrome is the differentiation from other conditions causing similar morphological changes in the biliary tract.

Among them choledochus carcinoma has a great importance with regards to its localisation and radiomorphology. The radiomorphological characteristics of Mirizzi syndrome are: dislocation, half-shaded or incomplete fillings and rarely obstruction of the common hepatic duct. ERCP gets the priority in the diagnosis of this syndrome because it exhibits the morphology of the biliary tract in greater details than other procedures and because it simultaneously gives informations about the morphology of the papilla of Vater and of the pancreatic ducts.



AUTEUR(S)
Z. TULASSAY, J. PAPP

MOTS-CLÉS
C.P.R.E., syndrome de Mirizzi

KEYWORDS
E.R.C.P., Mirizzi syndrome

LANGUE DE L'ARTICLE
Anglais

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,44 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier