ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

ACTA Endoscopica

0240-642X
Revue officielle de la Société Française d'Endoscopie Digestive
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1971 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 22/5 - 1992  - pp.473-483  - doi:10.1007/BF02965110
TITRE
La relation entre œsophage de Barrett et œsophagite peptique

TITLE
The relationship between Barrett’s esophagus and peptic esophagitis

RÉSUMÉ

Environ 60 % des patients porteurs d’un endobrachyœsophage présentent une sténose localisée à la jonction entre les muqueuses épidermoïde et cylindrique. Une nouvelle hypothèse est présentée dans le but d’expliquer la raison pour laquelle la sténose manque dans certains cas d’endobrachyœsophage et dans d’autres, se trouve localisée soit au niveau proximal, soit dans la partie inférieure de l’œsophage, au-dessus de la hernie hiatale. L’hypothèse repose sur le fait démontré que le reflux acide détruit l’épithélium épidermoïde de l’œsophage mais sans pénétrer profondément dans la paroi, tandis que la « bile » détruit cette barrière et permet également une pénétration intra-pariétale. Pour cette raison, les endobrachyœsophages dépourvus de sténose seraient en relation avec un reflux uniquement acide, et les endobrachyœsophages avec longue sténose, immédiatement au contact d’une hernie hiatale, résulteraient plutôt d’un reflux bilieux. Une sténose proximale courte complique le premier type plusieurs années après le développement d’un épithélium cylindrique et probablement par incompétence pylorique qui, dans une étape tardive, permet l’installation d’un reflux duodéno-gastrique.



ABSTRACT

Approximately 60 %of patients with a columnarlined or Barrett’s esophagus present with a stricture at the squamo-columnar junction. A new hypothesis is presented to explain why stricture is absent in some cases of Barrett’s while in others the stricture is either at a high level or low level immediately above a hiatal hernia. The hypothesis is based on the knowledge that acid reflux destroys the squamous epithelium of the esophagus but does not penetrate the wall to any great extent, while « bile » destroys this barrier and allows penetration of the wall. Barrett’s without a stricture would therefore be related to acid reflux only, and Barrett’s with a long stricture immediately adjacent to a hiatal hernia would be the result of acid plus « bile » reflux. The short high stricture complicates the first type years after the columnar segment has developed, and probably because the pylorus only becomes incompetent at a later stage allowing duodenogastric reflux to take place.



AUTEUR(S)
C.G. BREMNER

KEYWORDS
Barrett’s, esophagitis, esophagus, pathogenesis, stricture

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,82 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier