ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

ACTA Endoscopica

0240-642X
Revue officielle de la Société Française d'Endoscopie Digestive
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1971 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 23/2 - 1993  - pp.109-117  - doi:10.1007/BF02968621
TITRE
Le traitement chirurgical de l’endobrachyœsophage

TITLE
Surgical options for the treatment of Barrett’s esophagus

RÉSUMÉ

Les indications d’une cure chirurgicale anti-reflux dans l’endobrachyœsophage sont les mêmes que celles d’un reflux gastroœsophagien en l’absence de cette lésion, c’est-à-dire persistance ou récidive des symptômes et/ou complications, en dépit d’un traitement médical adéquat. Chez les patients dont le péristaltisme du corps œsophagien est satisfaisant, une fundoplicature selon Nissen, courte et peu serrée, contrôle efficacement le reflux avec peu d’effets secondaires. L’approche coelioscopique devrait réduire à l’avenir les traumatismes associés à la cure anti-reflux. En cas de persistance d’une sténose non dilatable, ou après échec de multiples tentatives antérieures, une résection œsophagienne suivie d’interposition isopéristalitique du jéjunum ou du colon, est indiquée.

La résection complète de la tumeur et du territoire lymphatique de drainage constitue le geste chirurgical de choix chez les patients porteurs d’un carcinome résécable et en état de subir un traitement chirurgical. Lorsque la tumeur est localisée à l’œsophage distal, ce résultat est obtenu par une œsophagectomie transhiatale en bloc et une gastrectomie proximale. L’indication de l’œsophagectomie chez les patients porteurs d’une dysplasie de haut degré demeure sujette à controverse. La valeur des thérapies multimodales chez des patients porteurs de tumeurs invasives nécessite une évaluation sur base d’études prospectives randomisées.



ABSTRACT

The indications to proceed with an antireflux procedure in patients with Barrett’s esophagus match those in reflux patients without Barrett’s esophagus i.e. persistent or recurrent symptoms and/or complications despite aggressive medical management. In patients with good peristaltic activity of the esophageal body a short and floppy Nissen fundoplication effectively controls reflux with minimal side effects. A laparoscopic approach further minimizes the trauma associated with the antireflux procedure. If an undilatable stricture is present or after multiple previously failed procedures an esophageal resection and interposition of isoperistaltic jejunum or colon may be indicated.

Complete resection of the tumor and its lymphatic drainage is the procedure of choice in all patients with a resectable carcinoma who are fit for surgery. In patients with tumors located in the distal esophagus this can be achieved by a transhiatal en bloc esophagectomy and proximal gastrectomy. Early adenocarcinoma can be cured by this approach. Whether an esophagectomy should be performed in patients with high grade dysplasia remains controversial. The value of multimodality therapy in patients with advanced tumors needs to be shown in randomized prospective trials.



AUTEUR(S)
H.J. STEIN, J.R. SIEWERT

MOTS-CLÉS
adénocarcinome, endobrachyœsophage, reflux gastro-œsophagien, traitement chirurgical

KEYWORDS
adenocarcinoma, Barrett’s esophagus, gastro-esophageal reflux disease, surgical options

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,13 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier