ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

ACTA Endoscopica

0240-642X
Revue officielle de la Société Française d'Endoscopie Digestive
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1971 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 23/5 - 1993  - pp.351-360  - doi:10.1007/BF02969558
TITRE
Aspects actuels des œsophagites caustiques en milieu hospitalier tropical

TITLE
Caustic esophagitis : current aspects in tropical hospital

RÉSUMÉ

Contrairement à ce qui s’observe dans les pays industrialisés, l’incidence des œsophagites caustiques augmente dans les pays en voie de développement où leur prise en charge pose d’énormes difficultés au médecin hospitalier.

En effet, la situation des malades africains diffère fondamentalement de celle des patients de pays occidentaux exposés à des lésions caustiques.

Nous avons recensé en endoscopie, 67 cas de brûlures caustiques digestives entre janvier 1984 et décembre 1991, 15 observations ont été colligées durant la seule année 1991. Les malades provenaient des services de réanimation et d’urgence.

38 des 67 patients observés font l’objet de cette étude. Elle révèle une incidence hospitalière croissante, actuellement de 6,34 %.

Dans 65,8 % des cas, il s’agissait de sujets de sexe masculin (âge moyen 21 ans) qui, dans la majorité des cas, avaient avalé de l’acide sulfurique (59,4 %) dans un but suicidaire.

L’évolution se solde par un taux de mortalité de 26,31 %. Nous pensons que ce taux élevé de mortalié est lié à l’insuffisance, voire l’inexistence de prise en charge des malades, du fait de la mauvaise coordination entre les différents spécialistes concernés. Nous proposons un protocole axé autour de l’endoscopie en vue d’une meilleure prise en charge, tenant compte des réalités du terrain (chirurgie d’urgence, impossibilité de réaliser les endoscopies).



ABSTRACT

The incidence of caustic esophagitis contrary to industrialized countries, increases in the developing countries where caring for them creates huge difficulties for hospital doctors.

In fact, the situation of African patients differs fundamentally from western countries patients exposed to caustic lesions.

We have compiled in endoscopy 67 cases of digestive caustic burns between january 1984 and December 1991, 15 observations were collected during 1991 alone. The patients came from the reanimation and emergency units.

Thirty-eight cases from the 67 observed are concerned by this study. It reveals an increasing frequency of hospitalisation that is at the moment 6.34 %.

65.8 % of the cases were male subjects of which the average age was 21 and who had drunk in the majority of cases sulphuric acid (59.4 %) to commit suicide. This has resulted in a mortality rate of 26.31 %. We think that this heavy rate of mortality is connected with the inadequacy, indeed the non-existence of patient care, as a result of the bad coordination between the different specialists concerned. We also propose a procedure centred around endoscopy to improve the care, taking into account the realities of the field (emergency surgery, impossibility of carrying out endoscopy).



AUTEUR(S)
B.M. CAMARA, S. YASSIBANDA, R.F. CAMARA, D. MIGNONSIN, Y.R. ATTIA

MOTS-CLÉS
caustiques, endoscopie, management, œsophagites

KEYWORDS
caustics, endoscopy, management, oesophagitis

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (2,29 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier