ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

ACTA Endoscopica

0240-642X
Revue officielle de la Société Française d'Endoscopie Digestive
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1971 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 25/4 - 1995  - pp.385-397  - doi:10.1007/BF02963256
TITRE
Prophylaxie primaire et secondaire de l’hémorragie digestive par hypertension portale

TITLE
Primary and secondary prophylaxis of portal hypertension-associated digestive hemorrhage

RÉSUMÉ

Malgré les efforts de ces dernières décennies, l’hémorragie digestive reste la principale cause de mortalité du malade cirrhotique. Le shunt chirurgical a permis de réduire efficacement le risque de première hémorragie, mais au prix d’une morbidité inacceptable en prophylaxie. La sclérothérapie endoscopique diminue le risque hémorragique, mais son efficacité sur la survie reste incertaine, et surtout, le suivi à long terme qu’elle impose rend cette technique incompatible avec une démarche de prophylaxie primaire. La ligature élastique est en cours d’évaluation. Les béta-bloquants ont montré leur efficacité dans la prévention du risque hémorragique, et dans certaines études, sur la survie. L’utilisation de nouvelles molécules est une alternative possible chez les malades « non-répondeurs » hémodynamiques aux bétabloquants.

La prophylaxie de la récidive hémorragique paraît mal assurée par les anastomoses porto-caves. Les béta-bloquants diminuent efficacement le risque de récidive et probablement la mortalité à long terme, même si, pour des raisons mal connues, un sous-groupe de malades échappent à cette prophylaxie. Les résultats de la sclérothérapie vont dans le même sens que ceux obtenus avec les béta-bloquants. Ainsi, l’association béta-bloquants-sclérothérapie en prophylaxie secondaire est actuellement admise par la plupart des équipes. Les résultats de la ligature endoscopique sont encourageants, notamment sur la moindre fréquence des effets secondaires par comparaison à la sclérothérapie. Le TIPS est une technique séduisante dont les indications seront mieux précisées par les études contrôlées en cours. Elle reste limitée par deux complications: l’encéphalopathie post-TIPS, l’obstruction secondaire de la prothèse. Finalement, seule la transplantation hépatique permet de prévenir durablement les complications de l’hypertension portale. Le manque de greffon oblige actuellement à limiter ce geste à un petit nombre de malades.



ABSTRACT

In spite of many efforts during the last few decades, digestive hemorrhage remains the major cause of death in patients with cirrhosis. The surgical shunt has led to the effective reduction of the risk of primary bleeding, but at a morbidity level unacceptable for prophylaxis. Endoscopic sclerotherapy decreases the risk of bleeding, but its effectiveness as far as survival is concerned remains uncertain, and above all, it necessitates long term follow-up which makes this technique incompatible with a primary prophylaxis approach. Elastic ligatures are being evaluated. Beta-blockers have shown their effectiveness in preventing the risk of bleeding, and in some studies, on survival. The use of new molecules is a possible alternative in patients with no hemodynamic response with beta-blockers.

Prophylaxis of rebleeding seems poorly ensured by portocaval shunts. Beta-blockers efficiently decrease the risk of rebleeding and probably long-term mortality, even if, for poorly understood reasons, this prophylaxis fails in a subset of patients. Results obtained with sclerotherapy are similar to those obtained with beta-blockers. Thus, the association beta-blockers-sclerotherapy for secondary prophylaxis is currently accepted by most teams. Results of endoscopic ligation are encouraging, mostly because of a lower frequency of secondary effects when compared to sclerotherapy. TIPS is a tempting technique the indications of which will become clearer due to the controlled studies being currently carried out. It remains restricted by two complications: post-TIPS encephalopathy and secondary prosthesis obstruction. Finally, only hepatic transplantation leads to a lasting prevention of portal hypertension complications. The lack of available organs currently restricts this procedure to a small number of patients.



AUTEUR(S)
K. BARANGE, J.P. PASCAL

MOTS-CLÉS
anastomose porto-cave, β-bloquants, cirrhose, hémorragie digestive, hypertension portale, ligature endoscopique, prophylaxie, TIPS, transplantation hépatique, sclérothérapie

KEYWORDS
β-blockers, digestive hemorrhage, endoscopic ligation, hepatic transplantation, portal hypertension, portocaval anastomosis, prophylaxis, TIPS

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,57 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier