ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

ACTA Endoscopica

0240-642X
Revue officielle de la Société Française d'Endoscopie Digestive
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1971 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 27/2 - 1997  - pp.101-115  - doi:10.1007/BF02968931
TITRE
La technique de PCR est une méthode plus précise pour déterminer la monoclonalité des lymphomes gastriques

TITLE
The polymerase chain reaction is a more accurate method to determine monoclonality in gastric lymphomas

RÉSUMÉ

Bien que les critères morphologiques en soient bien établis, le diagnostic du lymphome gastrique à partir de biopsies gastriques endoscopiques reste très difficile. Pour confirmer la nature néoplasique de l’infiltrat, il faut prouver qu’il est monoclonal. Puisque les succès obtenus en immuno-histochimie demeurent limités, de nouvelles techniques ont été développées au niveau moléculaire. Sa simplicité, son coût réduit, sa rapidité et sa grande sensibilité expliquent le succès de la technique de PCR. Sa grande sensibilité est cependant un inconvénient car un infiltrat monoclonal peut être retrouvé non seulement dans un lymphome gastrique mais aussi lors d’une gastrite. Ainsi, les résultats de cette technique doivent toujours être corrélés avec la morphologie des biopsies gastriques et le tableau clinique du patient.



ABSTRACT

Although the morphological criteria are well-established, the diagnosis of gastric lymphoma on gastric endoscopic biopsies remains very difficult. To confirm the neoplastic origin of the infiltrate, the monoclonal nature of the infiltrate has to be proven. Since the success of immunohistochemistry is limited, new techniques on molecular level have been developed. Simplicity, cost-effectiveness, rapidity and high sensitivity explain the success of the polymerase chain reaction. Its high sensitivity is however a drawback of the technique as a monoclonal infiltrate is not only found in gastric lymphomas but also in gastritis. Hence the results of this technique have always to be correlated with the morphology of the gastric biopsies and the clinical presentation of the patient.



AUTEUR(S)
A. DRIESSEN, N. ECTORS, S. PITTALUGA, M. MAES, J. DELABIE, C. DE WOLF-PEETERS

MOTS-CLÉS
gastrite, Helicobacter pylori, lymphome gastrique, lymphome non-hodgkinien, MALTome, PCR, réaction de polymérase en chaîne

KEYWORDS
gastritis, gastric lymphoma, Helicobacter pylori, MALToma, Non-Hodgkin lymphoma, PCR, Polymerase chain reaction

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (3,41 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier