ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

ACTA Endoscopica

0240-642X
Revue officielle de la Société Française d'Endoscopie Digestive
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1971 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 27/5 - 1997  - pp.451-458  - doi:10.1007/BF02963627
TITRE
Cholangiopancréatographie IRM en séquence SS-FSE. L’expérience nancéienne

RÉSUMÉ

Objectfs: Evaluer les performances diagnostiques de la séquence Single Shot Fast Spin Echo (SS-FSE), IRM, en pathologie bilio-pancréatique en la confrontant aux examens diagnostiques de référence. Exposer les spécificités de la séquence SSFSE (single shot fast spin echo) et préciser les modalités pratiques de l’exploration canalaire bilio-pancréatique.

Matériels et méthodes: 95 patients suspects d’atteinte hépato-biliaire ou pancréatique ont bénéficié d’une cholangiopancréatographie IRM (CP-IRM). Les examens ont été réalisés sur un imageur 1,5 Tesla avec hyper gradients et antenne Torso Array réceptrice avec la séquence SS-FSE, selon un protocole d’acquisition préétabli. Les images ont été analysées par deux lecteurs avec avis d’un expert en cas de désaccord. Les résultats de la CP-IRM ont été confrontés aux examens de référence dans 88 cas.

Résultats: La CP-IRM a pu être réalisée dans de bonnes conditions chez tous les patients. La concordance de la CP-IRM pour la mise en évidence des dilatations des voies bilio-pancréatiques est supérieure à 91 % (Kappa ≥ à 0,82). La CP-IRM a une sensibilité de 100 %, une spécificité de 91 % dans la détection d’un obstacle des voies bilio-pancréatiques. La concordance diagnostique globale de la CP-IRM est ≥ à 93 %. Les tumeurs de la région ampullaire restent cependant difficiles à différentier des anomalies fonctionnelles et des sténoses bénignes. Tous les obstacles lithiasiques (N=14) ont été diagnostiqués par la CP-IRM.

Conclusions: Les performances de la séquence SSFSE sont bonnes, mais ne sont pas significativement différentes de celles des autres méthodes en single shot, bien qu’elle présente de meilleures aptitudes pour l’imagerie de projection en coupes épaisses. La place de la CPIRM dans la stratégie diagnostique des affections bilio-pancréatiques reste encore à définir, dans de nombreuses situations cliniques, notamment vis à vis de la cholangiographie rétrograde, dont l’échec constitue cependant déjà une indication reconnue.

Réalisée en première intention, dans l’exploration des voies biliaires et pancréatiques, la cartographie obtenue permettait de mieux discuter l’indication des gestes invasifs tout en rendant leur réalisation plus sûre. Bien que très facilement réalisable et sans risque, sa mise en œuvre est encore restreinte par le faible nombre des IRM «capables» d’imagerie abdominale de qualité et par les performances inégales selon les séquences utilisées.



AUTEUR(S)
H. GAUCHER, F. LEFÈVRE, L. DEBELLE, S. BÉOT, C. BAZIN, D. RÉGENT

MOTS-CLÉS
cholangiopancréatographie IRM, lithiase biliaire, obstacle tumoral, tumeur, voies biliaires

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (2,60 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier