ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

ACTA Endoscopica

0240-642X
Revue officielle de la Société Française d'Endoscopie Digestive
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1971 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 27/5 - 1997  - pp.467-477  - doi:10.1007/BF02963630
TITRE
Prévalence et suivi endoscopique des lésions digestives extra-coliques de la polyadénomatose familiale

TITLE
Prevalence and endoscopic surveillance of extra-colic digestive lesions in familial adenomatous polyposis

RÉSUMÉ

Nous avons étudié 120 malades colectomisés pour une polypose adénomateuse familiale (PAF) ayant bénéficié d’au moins une endoscopie digestive haute pour rechercher des adénomes gastriques, duodénaux et papillaires. Une iléoscopie par voie basse a également été réalisée chez 42 de ces patients. Le typage génétique de la mutation responsable a été réalisé chez 84 de ces malades.

Globalement un ou plusieurs adénomes du tube digestif ont été observés chez 54 patients (44,6 %). Il s’agissait d’adénomes de la papille duodénale dans 39 cas, duodénaux à distance de la papille dans 43 cas, d’adénomes gastriques dans 7 cas. Quatre cancers de la papille ont été observés. Des adénomes de l’iléon étaient présents chez 20 patients (48 %). Il s’agissait d’adénomes tubuleux dans 15 cas et d’adénomes villeux dans 5 cas. Le risque de dégénérescence de ces adénomes iléaux est inconnu. Leur grande fréquence contraste avec la relative rareté des cancers iléaux observés au cours des PAF.

Aucune relation n’a été mise en évidence entre l’importance des lésions digestives extra-coliques ou des tumeurs desmoïdes et le site de la mutation du gène APC.

Il semble donc légitime de proposer à ces malades une surveillance endoscopique haute et basse dont le rythme sera adapté à leurs lésions.



ABSTRACT

We studied 120 patients after colectomy for familial adenomatous polyposis (FAP), who underwent at least one upper digestive endoscopy to look for gastric, duodenal and papillary adenomas. A lower ileoscopy was also performed in 42 of these patients. Genotyping of the involved mutation was performed in 84 of these patients.

Globally, one or several digestive adenomas were observed in 54 patients (4.46 %). They were papillary duodenal adenomas in 39 cases, non-papillary duodenal adenomas in 43 cases, and gastric adenomas in 7 cases. Four papillary cancers were observed. Ileal adenomas were present in 20 patients (48 %). They consisted of tubulous adenomas in 15 cases and villous adenomas in 5 cases. The risk that these ileal adenomas degenerate is unknown. Their high frequency is in contrast with the relatively low frequency of ileal cancers in FAP.

No relationship was found between the importance of extra-colic digestive lesions or desmoid tumors and the location of the APC gene mutation.

It seems therefore legitimate to propose to these patients an upper and lower endoscopic surveillance, which frequency will be adapted to their lesions.



AUTEUR(S)
N. MEARY, C. FLORENT

MOTS-CLÉS
lésions digestives extra-coliques, polyadénomatose familiale, suivi

KEYWORDS
adenomatous polyposis, extra-colic digestive lesions, surveillance

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (6,13 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier