ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

ACTA Endoscopica

0240-642X
Revue officielle de la Société Française d'Endoscopie Digestive
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1971 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 28/1 - 1998  - pp.31-40  - doi:10.1007/BF03016230
TITRE
Intérêt de la ponction-biopsie guidée sous échoendoscopie d’adénopathies cœliaques

TITLE
Diagnostic value of endosonography guided fine-needle aspiration in the follow up of celiac adenopathies

RÉSUMÉ

La survenue d’une adénopathie cœliaque au cours d’une affection maligne sus ou sous diaphragmatique constitue un tournant évolutif péjoratif où la chirurgie d’exérèse devient le plus souvent contre indiquée. Il importe, dès lors, que la distinction entre l’origine bénigne ou maligne d’une telle adénopathie repose sur des données anatomopathologiques. Le but de cette étude a été d’évaluer la morbidité éventuelle, les performances diagnostiques et l’impact thérapeutique de la biopsie guidée sous échoendoscopie (EE) d’adénopathies cœliaques.

entre février 1994 et octobre 1997, 25 patients consécutifs (17 hommes, 8 femmes) ont bénéficié de la biopsie guidée sous échoendoscopie d’une adénopathie cœliaque, dont le diamètre médian était de 24 mm (ex: 7–45 mm). Les indications de ce geste ont été dans 40% des cas le bilan préthérapeutique d’une tumeur primitive connue, dans 44% des cas, la biopsie d’une masse cœliaque sans diagnostic disponible, et, dans 16% des cas, la biopsie d’une adénopathie cœliaque apparue en cours de surveillance d’une tumeur primitive déjà traitée.

Résultats: Aucune complication n’est, survenue. Le prélèvement a été jugé adéquat en vue d’une caractérisation tissulaire dans 20/25 cas (80%). Sa précision diagnostique a été de 76% alors qu’en cas d’adénopathie d’origine maligne, la sensibilité a été de 70% et la spécificité de 100%. Dans 6 cas (24%) l’échoendoscopie avec biopsie a permis de redresser le diagnostic erroné de tumeur pancréatique évoqué en tomodensitométrie, au profit de celui d’adénopathie cœliaque en en précisant chaque fois l’origine. Dans 3 cas (12%), elle a permis de porter le diagnostic d’une affection bénigne et curable (tuberculose sarcoïdose) autrement méconnue.

Conclusions: la biopsie guidée sous échoendoscopie d’adénopathies cœliaques est un geste sûr qui permet d’améliorer la spécificité des informations fournies par l’échoendoscopie sans sacrifier de façon importante leur sensibilité. Elle permet ainsi d’éviter certaines interventions chirurgicales d’exérèse envisagées pour des affections malignes déjà dépassées. Ceci semble acquis en cas d’éviter certaines interventions chirurgicales d’exérèse envisagées pour des affections malignes déjà dépassées. Ceci semble acquis en cas d’adénopathie cœliaque métastatique d’un cancer de l’œsophage, mais reste à démontrer, en pratique dans le cas où la tumeur primitive est pancréatique.



ABSTRACT

The development of celiac adenopathies during the course of a sub or supra diaphragmatic malignancy has negative prognostic value, and surgical resection is generally contraindicated in these cases. For the moment, the differentiation between a benign or malignant origin of these adenopathies has been based on histological data. The purpose of this study was to evaluate the possible morbidity, the diagnostic value and the therapeutic impact of endosonography guided biopsy of celiac adenopathies.

Patients and methods: Between February 1994 and October 1997, 25 consecutive patients (17 men, 8 women) underwent endosonography guided biopsy of a celiac adenopathy with a median diameter of 24 mm (range 7–45 mm). Indications for this technique were a pretherapeutic evaluation of a known primary tumor in 40% of the cases, biopsy of an undiagnosed celiac mass in 44% of the cases, and biopsy of a celiac adenopathy which was, identified during follow up of a primary tumor which had already been treated in 16% of the cases.

Results: There were no complications. The sample was adequate for tissue characterization in 20/25 cases (80%). The diagnostic value was 76% and in malignant adenopathies the sensitivity was 70% and the specificity was 100%. In 6 cases (24%) endosonographic guided biopsy prevented a wrong diagnosis of pancreatic tumor which had been suggested by C.T. scan, and allowed diagnosis of a celiac adenopathy and its origin. In 3 cases (12%) a benign and curable disease was identified (tuberculosis, sarcoidosis) which would otherwise have gone undiagnosed.

Conclusions: Endosonography guided biopsies of celiac adenopathies is a safe technique which improves the specificity of the information provided by endosonography without significantly reducing the sensitivity. As a result, certain interventions for surgical resection can be avoided for conditions which would not benefit from this treatment. This is clear for metastatic celiac adenopathies of esophageal cancers and must be demonstrated for pancreatic tumors.



AUTEUR(S)
A. DANCOUR, O. FOURDAN

MOTS-CLÉS
adénopathie, cœliaque, échoendoscopie, ponction-biopsie

KEYWORDS
adenopathy, celiac endosonography, fine needle aspiration

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,88 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier