ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

ACTA Endoscopica

0240-642X
Revue officielle de la Société Française d'Endoscopie Digestive
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1971 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 28/4 - 1998  - pp.367-383  - doi:10.1007/BF03023639
TITRE
Le reflux gastro-œsophagien: recherche de facteurs prédictifs de gravité. Résultats d’une enquête auprès de 248 gastro-entérologues libéraux

TITLE
Gastroesophageal reflux disease: search for predictive factors of severity. Results of a survey conducted by 248 private gastroenterologists

RÉSUMÉ

Le reflux gastro-œsophagien (RGO) est un motif croissant d’endoscopie. Il apparaît important d’identifier les patients à risque accru de lésions endoscopiques justifiant l’instauration d’un traitement médical antisécrétoire ou un traitement chirurgical.

Évaluer la prévalence des symptômes et des lésions et corréler la présence de ces lésions avec la symptomatologie et les caractéristiques des patients.

2 035 patients adressés pour une endoscopie en raison d’un RGO (hommes: 50.9%, femmes: 49.1%, âge moyen: 53,2 ans) à 248 gastro-entérologues d’exercice libéral entre le 28 mars et le 10 avril 1996.

Recueil des données anamnestiques, cliniques et endoscopiques pour chaque patient. Analyse descriptive des symptômes et des lésions, univariée et multivariée des associations entre symptômes, facteurs favorisants et lésions.

1) Analyse descriptive clinique: pyrosis: 67,7%, symptômes extra-digestifs: 34%, syndrome postural: 29,2%, syndrome post-prandial: 45,4%, syndrome nocturne: 33,7%; résultats endoscopiques: hernie hiatale: 45%, lésions œsophagiennes: 47,2% (œsophagites stades I et II: 85,5% — stades III et IV: 14,5%): endobrachyoesophage associé ou non à une lésion: 10%. 2) Analyse statistique univariée: le pyrosis, les signes posturaux, post-prandiaux et nocturnes ainsi que la hernie hiatale sont significativement associés à la présence de lésions. 3) Analyse statistique multivariée: la constatation d’une œsophagite était d’autant plus fréquente qu’il s’agissait d’un homme plus âgé, avec un indice de Quetelet important, prenant des neuroleptiques et présentant des signes cliniques corrélés plus haut. 4) Chez les patients de moins de 45 ans (31,3%): le risque de lésion est multiplié par 2.9 chez l’homme. 1,5 par tranche d’âge de 10 ans et par un facteur 2 en cas de syndrome nocturne.

Cette enquête permet d’établir une corrélation entre la présence de lésions endoscopiques et les symptômes de RGO ou les facteurs favorisants, et donc de définir une population présentant des facteurs prédictifs de lésions œsophagiennes pour laquelle une endoscopie haute doit être proposée.



ABSTRACT

Gastroesophageal reflux disease (GERD) is an increasingly frequent indication for endoscopy. It appears important to identify patients at increased risk of endoscopic lesions, justifying introduction of antisecretory medical treatment or surgical treatment.

To evaluate the prevalence of symptoms and lesions and to correlate the presence of these lesions with the symptoms and patient characteristics.

2,035 patients referred for endoscopy because of reflux symptoms (Men: 50,9%, Women: 49.1%, mean age: 53,2 years) to 248 gastroenterologists in private practice, between 28 March and 10 April 1996.

Recording of clinical history, clinical and endoscopic findings for each patient. Descriptive analysis of symptoms and lesions, univariate and multivariate analysis of correlations between symptoms, predisposing factors and lesions.

1) clinical descriptive analysis: heartburn: 67.7%, non-gastrointestinal symptoms: 34%, postural syndrome: 29.2%, postprandial syndrome: 45.4%, nocturnal syndrome: 33.7%; endoscopic results: hiatal hernia: 45%, oesophageal lesions: 47.2% (grade I and II oesophagitis: 85.5%-grade III and IV: 14.5%). Barrett’s oesophagus with or without an associated lesion: 10%. 2) univariate statistical analysis: heartburn, postural, postprandial and nocturnal signs and hiatal hernia were significantly correlated with the presence of lesions. 3) multivariate statistical analysis: oesophagitis was more frequent in older men, with a high Body Mass Index, taking neuroleptics and presenting the correlated clinical signs defined above, 4) in patients under the age of 45 years (31,3%), the risk of lesions was multiplied by 2.9 in men, 1.5 by 10-year age-group and 2 in the case of nocturnal syndrome.

This survey establishes a correlation between the presence of endoscopic lesion and symptoms of reflux disease or predisposing factors and therefore defines a population presenting predictive factors of oesophageal lesions, in which upper GI endoscopy must be proposed.



AUTEUR(S)
Ph. HOUCKE, A. PAPAZIAN, J.F. REY, J. CASSIGNEUL, G. SCHENOWITZ, F. AZIERE, J.M. RAYMOND

MOTS-CLÉS
épidémiologie, facteurs de gravité, œsophagite, RGO, RGO et endoscopie

KEYWORDS
endoscopy, epidemiology, esophagitis, gastroesophageal reflux, severity factors

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,46 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier