ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

ACTA Endoscopica

0240-642X
Revue officielle de la Société Française d'Endoscopie Digestive
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1971 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 28/5 - 1998  - pp.509-519  - doi:10.1007/BF03036203
TITRE
Relation entre le lymphome gastrique du MALT et l’Helicobacter pylori: le point de vue du pathologiste

TITLE
Relationship betweenHelicobacter pylori and primary gastric MALT Lymphomas: the point of view of the pathologist

RÉSUMÉ

Des recherches récentes ont démontré que l’Helicobacter pylori était impliqué dans le développement des lymphomes gastriques du MALT. Plusieurs arguments étayent cette conception. Certains sont d’ordre épidémiologique et démontrent la prévalence de l’Helicobacter chez les patients opérés pour lymphome gastrique. D’autres se basent sur des études histopathologiques qui soulignent les nombreux points communs entre la gastrite chronique due à l’Helicobacter et les lymphomes gastriques du MALT: présence constante de follicules lymphoïdes dans les deux affections; détection de complexes lympho-épithéliaux, considérés comme caractéristiques des lymphomes du MALT, dans un certain nombre de gastrites chroniquesHp+.

Des arguments supplémentaires dérivent d’études thérapeutiques qui montrent qu’un large nombre de lymphomes du MALT de bas grade régressent sous antibiothérapie induisant l’éradication de l’Helicobacter.

Bien que ces travaux ouvrent la voie à un nouvel abord thérapeutique, la régression sous antibiothérapie ne s’observe que dans les stades peu évolués soit, sauf exception, les tumeurs cantonnées à la muqueuse ou ne dépassant pas la sous-muqueuse. Par ailleurs, le traitement est sans effet sur les lésions étendues quel que soit leur grade ainsi que sur les lymphomes de haut grade.



ABSTRACT

Recent studies implicateHelicobacter pylori in the pathogenesis of gastric MALT lymphomas. Epidemiological studies show the high prevalence ofHp in patients operated on for gastric lymphoma. Histopathological data demonstrate similarities between chronicHP+gastritis and gastric MALT lymphomas. They highlight the constant presence of lymphoid follicles in both entities and the existence of lympho-epithelial complexes, considered as typical of MALT lymphomas, in some cases ofHP+ gastritis. Additional proof comes from therapeutic studies indicating that most low grade MALT lymphomas regress under antibiotic treatments which eradicateHelicobacter pylori.

Although these data have led to a new therapeutic approach, more research is needed since regression only occurs in superficial tumours restricted to the mucosa or the submucosa and is never observed in extended lesions nor in high grade lymphomas.



AUTEUR(S)
Anne JOURET, J. HAOT

MOTS-CLÉS
Helicobacter pylori , Lymphome gastrique du MALT

KEYWORDS
Hp , MALT gastric lymphoma

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (2,87 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier