ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

ACTA Endoscopica

0240-642X
Revue officielle de la Société Française d'Endoscopie Digestive
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1971 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 31/2 - 2001  - pp.201-209  - doi:10.1007/BF03023610
TITRE
Coloration à l’indigo carmin dans la détection des cancers coliques au début

TITLE
Indigo carmine staining for the detection of early neoplasia in the colon

RÉSUMÉ

Le dépistage endoscopique est utile dans la détection des lésions prénéolasiques et des cancers superficiels du côlon, réduit l’incidence des cancers invasifs et favorise dans le même temps, l’exérèse endoscopique de ce type de lésion. La chromoendoscopie (plus largement acceptée au Japon) permet de classer les lésions visibles selon leur aspect superficiel (classification en puits glandulaires) et est en bonne corrélation avec leur potentiel de malignité. De plus, des lésions précédemment invisibles peuvent être mises en évidence. Cent patients ont subi une coloscopie avec chromoendoscopie associant la coloration à l’indigo carmin et l’utilisation d’endoscopes à haute résolution (ou avec optique grossissante). Les lésions visibles (polypoïdes) ont été colorées et classées selon l’aspect des puits, ensuite réséquées et leur aspect histologique mis en corrélation avec l’aspect des puits. En outre, chez des patients dépourvus de lésion distale visible, le segment inférieur (30 cm) du rectosigmoïde a été coloré et les lésions dévoilées par la coloration furent réséquées. Parmi les nombreuses lésions découvertes, 6 étaient des adénocarcinomes et 4 des lésions déprimées (deux seulement après coloration). La majorité des lésions observables uniquement après coloration étaient des petits polypes plats, principalement hyperplasiques ou inflammatoires à l’examen histologique. Les aspects de puits I et II sont en corrélation correcte avec l’histologie d’une structure hyperplasique ou inflammatoire. Selon les degrés croissants de l’aspect des puits, le taux d’adénome en dysplasie et de cancer s’élève. Pour cette raison, les adénomes peuvent être distingués des lésions non néoplasiques avec une sensibilité de 92% et une spécificité de 93%. Ceci confirme les résultats des études japonaises. Les lésions déprimées du côlon présentent un taux particulièrement élevé de dysplasie de haut degré et de potentialité maligne. La majorité des données à ce sujet proviennent du Japon mais des études récentes rapportent le développement de telles lésions dans les pays occidentaux. La chromoendoscopie augmente la probabilité de détecter ces lésions, spécialement lorsque l’on utilise une optique à haute résolution ou grossissante. En plus de cette amélioration de la détection de ces lésions et de l’évaluation de leur potentiel de malignité en fonction de l’aspect des puits, les autres avantages le la chromoendoscopie incluent la détection des résidus de tissus polypeux après polypectomie (en particulier sur les lésions planes) et la délimitation exacte des lésions planes avant résection endoscopique.



ABSTRACT

To detect preneoplastic and early neoplastic colorectal lesions and reduce development of advanced colorectal cancers, endoscopic screening is useful and allows endoscopic removal of such lesions at the same time. Chromoendoscopy (more widely used and accepted in Japan) can help to classify visible lesions according to their surface pattern (pit pattern classification) and thus correlate them with their malignant potential. In addition, previously invisible lesions can be uncovered. In 100 patients undergoing colonoscopy, chromoendoscopy with indigo carmine staining and high resolution (or magnification) endoscopes was performed. Visible (polypoid) lesions were stained and classified according to pit pattern, then removed and the histology correlated with their pit pattern. In patients without visible lesions, the distal 30 cm of the rectosigmoid colon were stained, and unmasked lesion were stained and removed. From the many lesions discovered, 6 were carcinomas, 4 were depressed lesions (2 only seen after staining). Most lesions only visible after staining were small flat polyps, mostly hyperplastic or inflammatory on histology. Pit pattern I and II correlated well with hyperplastic or inflammatory histology. With rising pit pattern of the lesion the rate of adenomas with dysplasia and cancers increased. Therefore, adenomas could be distinguished from non-neoplastic lesions with a sensitivity of 92% and a specificity of 93%. This confirms results from studies in Japan. Depressed lesions in the colon have a particularly high rate of high grade dysplasia and malignant potential. Most data on these comes from Japan but there are recent reports on the occurrence of such lesions from the western world. Chromoendoscopy increases the chance to detect these lesions, especially when used with high resolution or magnification endoscopy. Besides improved detection of such lesions and estimation of their malignant potential by pit pattern, other advantages of chromoendoscopy include the detection of polyp tissue remnants after polypectomy (especially of flat lesions) and the exact outlining of flat lesions before endoscopic removal.



AUTEUR(S)
R. KIESSLICH, M. JUNG

MOTS-CLÉS
adénome, aspect des puits, cancer colorectal, cancer primitif type déprimé, chromoendoscopie, dysplasie de haut degré, indigo carmin, polype colique, polype hyperplasique, violet de crésyl

KEYWORDS
adenoma, colon polyp, colorectal cancer, cresyl violet, chromoendoscopy, depressed-type early cancer, high grade dysplasia, hyperplastic polyp, indigo carmine, pit pattern

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (4,98 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier