ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

ACTA Endoscopica

0240-642X
Revue officielle de la Société Française d'Endoscopie Digestive
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1971 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 34/S1 - 2004  - pp.431-436  - doi:10.1007/BF03006390
TITRE
L’actinomycose abdomino-pelvienne: difficultés diagnostiques et thérapeuthiques

RÉSUMÉ

L’actinomycose est une maladie chronique suppurative granulomateuse responsable d’un syndrome tumoral d’origine infectieuse. Nous rapportons deux observations qui illustrent les difficultés diagnostiques et thérapeutiques de l’actinomycose abdominopelvienne.

Patient de 51 ans, hospitalisé pour masse de l’hypochondre gauche avec altération de l’état général et un syndrome inflammatoire biologique. Le bilan morphologique notamment une échographie, TDM abdominale et une coloscopie était en faveur d’une tumeur colique envahissant l’estomac. En per-opératoire on trouvait une tumeur du côlon transverse perforée dans l’estomac et le grêle. L’examen anatomo-pathologique de la pièce de colectomie redresse le diagnostic en faveur d’une actinomycose. Après l’exérèse chirurgicale, le malade est mis sous antibiothérapie. L’évolution était favorable avec un recul d’une année.

Patiente de 42 ans, diabétique et portant un dispositif intra-utérin depuis 18 ans, hospitalisée pour une masse abdomino-pelvienne. Le bilan biologique trouvait un syndrome inflammatoire. Le bilan morphologique concluait à une tumeur pelvienne. En per-opératoire, on trouvait une énorme masse « colo-rectale » envahissant le pelvis et les organes de voisinage. Les biopsies étaient en faveur d’une pseudotumeur inflammatoire. L’évolution était marquée par la fistulisation, la reprise opératoire montrait deux collections: l’une prévésicale et l’autre latéro-utérine gauche contenant un liquide avec des grains jaunâtres. Aucune résection n’était possible. On se contentait d’une sigmoïdostomie et de biopsies. L’examen histologique redressait le diagnostic en faveur d’une actinomycose. La patiente était mise sous antibiothérapie avec amélioration clinique.

L’actinomycose est un diagnostic différentiel rare des tumeurs malignes coliques ou abdomino-pelviennes. Sa découverte est souvent une surprise tant sa traduction clinique est proche de celle du cancer colique surinfecté. Son diagnostic est fréquemment rétrospectif à l’examen de la pièce anatomo-pathologique. L’examen extemporané permet parfois de redresser le diagnostic, évitant ainsi toute chirurgie mutilante.

Ces deux observations d’actinomycose pseudotumorale illustrent les difficultés diagnostiques avec le risque de mutilations abusives.



AUTEUR(S)
Meriam BELHAMDIYA, R. AFIFI, I. BENELBARHDADI, FZ. AJANA, A. ESSAID

KEYWORDS
Actinomycose, abdomen, pelvis, diagnostic

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (3,11 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier