ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

ACTA Endoscopica

0240-642X
Revue officielle de la Société Française d'Endoscopie Digestive
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1971 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 38/4 - 2008  - pp.339-347  - doi:10.1007/s101900800016
TITRE
Douze années de pose d’endoprothèses rectocoliques: résultats et suivi chez 204 patients

TITLE
Twelve years of colorectal stenting: Results and follow-up in 204 patients

RÉSUMÉ

Les buts de cette étude étaient d’évaluer la faisabilité et l’efficacité à long terme de la mise en place d’endoprothèses métalliques ou plastiques pour des sténoses recto-coliques malignes ou bénignes dans la ≪vraie vie≫.

De septembre 1994 à septembre 2006, 204 patients consécutifs (118 femmes, 86 hommes, âge moyen : 73,2 ans, extrêmes : 49–97 ans) présentant une obstruction rectocolique partielle ou complète, étaient traités par une ou plusieurs endoprothèses métalliques ou plastiques. Une pose d’endoprothèse était tentée pour 168 patients porteurs d’une sténose colique maligne en situation palliative, pour 17 malades porteurs ’egalement d’un cancer avant un geste chirurgical curatif, pour 19 patients présentant une sténose bénigne, mais contreindiqués pour la chirurgie en raison d’un état général trop altéré. La pose des prothèses était réalisée par voie endoscopique et radioscopique. Différents modèles de prothèses étaient utilisés, incluant les Enteral Wallstent, Wallflex, Colonic Z stent, Ultraflex precision, Choo Stent, Hanarostent et Polyflex. Les données sur l’efficacité de la procédure, les complications et le devenir des patients étaient collectées rétrospectivement à partir des médecins traitants qui ont suivi leurs patients jusqu’à leur décès.

La pose d’une endoprothèse était effectuée avec succès chez 154 patients en situation palliative (91,6%), chez les 17 patients avant la chirurgie curative (100%) et chez 15 malades porteurs d’une sténose bénigne (78%). Une complication survenait pour 28 patients : perforation colique (n=8); inefficacité (n=8); ré-obstruction par matières fécales ou progression tumorale (n=6); migration (n=4); douleur abdominale sévère (n=1). Une patiente décédait. Une deuxième endoprothèse était rendue nécessaire ultérieurement chez 6 malades.

La pose d’une prothèse rectocolique par voie endoscopique est un traitement palliatif efficace en cas d’obstruction maligne. Ce traitement est également efficace avant un geste chirurgical curatif et pour certaines sténoses bénignes en l’absence d’alternatives thérapeutiques moins agressives.



ABSTRACT

This study was designed to evaluate the feasibility, effectiveness, and outcome of endoscopic, self-expanding metallic or plastic stents for relief of benign or malignant obstruction of the colon and rectum, in the “real world”.

From September 1994 to September 2006, 204 consecutive patients (118 females, 86 males, mean age 73.2 years, range 49–97) with partial or complete colorectal obstruction were managed with one or several endoscopic self-expanding metallic stents. Stent insertion was attempted for palliation in 168 nonsurgical patients with malignant colonic obstruction, as a “bridge to surgery” in 17 patients with an obstructing colorectal malignancy, and for benign obstructive disease of the colon in 19 patients with medical conditions that precluded surgery. Stent placement was performed under endoscopic and fluoroscopic guidance. Various stent models were used, including the Enteral Wallstent, Wallflex stent, colonic Z stent, Ultraflex Precision stent, Choo Stent, Hanarostent, and Polyflex stent. Data on the effectiveness of the procedure, complications, and patient outcomes were collected retrospectively.

Stent insertion was successful in 154 patients in a palliative setting (91.6%), in 17 patients before planned surgery (100%), and in 15 patients with benign colorectal obstruction (78%). Complications occurred in 28 patients: perforation of the colon (n=8); ineffectiveness (n=8); obstruction due to tumor ingrowth or stool impaction (n=6); stent migration (n=4); and severe abdominal pain (n=1). There was one death. Insertion of a second stent was necessary in six patients. Additional procedures were performed in 12 patients of the palliation group and in 3 patients of the benign obstruction group.

Endoscopic colorectal stenting is an effective palliative treatment for malignant colorectal obstruction. It is also effective as a “bridge to surgery” and for certain benign colon diseases in the absence of other therapeutic alternatives.



AUTEUR(S)
J.-F. DEMARQUAY, R. DUMAS, G. VANBIERVLIET, T. PICHE, P. HASTIER, P. RAMPAL

KEYWORDS
Endoprosthesis, Colorectal stenosis, Endoscopic treatment

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (3,7 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier