ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

ACTA Endoscopica

0240-642X
Revue officielle de la Société Française d'Endoscopie Digestive
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1971 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 39/4 - 2009  - pp.236-243  - doi:10.1007/s10190-009-0085-0
TITRE
Polypes gastriques sporadiques: aspect endoscopique, histologique et pronostic. À propos de 75 cas

TITLE
Sporadic gastric polyps: endoscopic and histological features, prognosis. A report concerning 75 cases

RÉSUMÉ

Les polypes gastriques sporadiques sont souvent de diagnostic endoscopique fortuit. On distingue les polypes néoplasiques et les polypes non néoplasiques dont le pronostic est différent. Le but de cette étude est de préciser les caractéristiques endoscopiques et histologiques des polypes hyperplasiques (PH), adénomateux (PA) et fibroinflammatoires (PFI) gastriques ainsi que la fréquence de leur association à de la dysplasie.

Les caractéristiques cliniques et histologiques des patients ayant des polypes gastriques sporadiques et la fréquence de la survenue de la dysplasie et du carcinome ont été analysées rétrospectivement sur une période de dix ans. Après sélection par la CIM 10 et la classification ADICAP, 75 patients ont été inclus et tous les polypes gastriques ont été revus par un seul anatomopathologiste.

Cinquante-six patients étaient atteints de PH, 17 patients avec PA et deux patients avec PFI. La localisation la plus fréquente des polypes était l’antre (43 %) avec une taille ≥ 10 mm dans 51 % des cas. Ils ont été réséqués par endoscopie ou chirurgicalement dans 41 % et 5,3 % des cas. La localisation la plus fréquente des adénomes gastriques était l’antre (53 %) avec une taille ≥10 mm dans 90 % des cas. Ils ont été traités par résection endoscopique ou chirurgicalement dans respectivement 57 % et 22 % des cas. Les deux PFI étaient localisés au niveau de l’antre avec une taille ≥ 10 mm et ont été traités chirurgicalement. Une dysplasie de haut grade était observée parmi 3,6 % des PH et 18 % des PA et un carcinome in situ concernait 12 % des PA. Aucun des PFI n’a présenté des signes de dysplasie. Une métaplasie intestinale était associée à 14 % des PH et à 55 % des PA, et une atrophie gastrique présente dans 19 % et 88 % des cas respectivement. Les adénomes étaient de type intestinal ou de type gastrique dans 15 cas et deux cas respectivement. Les lésions de dysplasie intéressaient surtout les PA de type intestinal (15/15 vs 0/2).

Notre étude confirme que les PH sont les plus fréquents des polypes gastriques mais que comme les adénomes, ils peuvent être associés à des lésions dysplasiques: par conséquent, il est recommandé de réséquer les PH ≥ 5 mm ou quelle que soit la taille pour les adénomes et de réaliser des biopsies de la muqueuse gastrique à distance afin de dépister d’éventuelles lésions néoplasiques et/ou une infection à Hp synchrone.



ABSTRACT

In a retrospective study of sporadic gastric polyps carried out between 1997 and 2007, we analysed the demographic, endoscopic and histological features of 75 patients with polyps. This study revealed 56 hyperplastic polyps (HP), 17 adenomatous lesions (AP) and 2 inflammatory fibroid polyps (IFP). In hyperplastic polyp, the average age was 71 years ± 15 with a sex ratio 1: 1. The gastric antrum was the main site affected by HP, which measured an average 10 mm. In the 56 cases of HP, removal was by endoscopy in 41% and surgery in 5.3% of cases. The average age for patients presenting with AP was 77 years ± 13 years, with a sex ratio 3: 1. The gastric antrum was the main site of involvement and 90% measured more than 10mm. The adenoma was removed by endoscopy in 57% of the cases and by surgery in 21%. The IFP concerned two patients. The polyps were located in the antrum and measured ≥10 mm. They were removed by surgical treatment. Advanced dysplasia was diagnosed in 3.6% of HP and 18% of AP and carcinoma in 12% of AP. None of the IFP presented signs of dysphasia. Intestinal metaplasia was found in 14% of the HP and 19% of the AP, whereas gastric atrophy was found in 19% and 89% of cases respectively. The adenomas were intestinal in 88% of patients and pyloric in 12%. Dysplasia lesions occurred mainly in intestinal AP.

These results show that the HP is the most frequently occurring subtype of gastric polyps, which are susceptible to malignant transformation. We recommend complete removal of HP larger than 5 mm and of AP whatever the size, plus gastric biopsies of gastric mucosa at a distance from the polyps in order to detect any pre malignant lesion and/or Hp infection.



AUTEUR(S)
Mouna SALIHOUN, Nathalie STOCK, Nathalie RIOUX, Pierre-Nicholas D’HALLUIN, Sylvain MANFREDI, Jean-François BRETAGNE, Denis HERESBACH

MOTS-CLÉS
Polypes gastriques sporadiques, Polype hyperplasique, Adénome gastrique, Polype fibroinflammatoire, Dysplasie gastrique

KEYWORDS
Sporadic gastric polyp, Hyperplastic polyp, Gastric adenoma, Inflammatory fibroid polyp, Gastric dysplasia

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (257 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier