ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

ACTA Endoscopica

0240-642X
Revue officielle de la Société Française d'Endoscopie Digestive
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1971 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 40/6 - 2010  - pp.436-439  - doi:10.1007/s10190-010-0101-4
TITRE
À propos d’un nouveau cas d’oesophage noir

TITLE
About a new case of black esophagus

RÉSUMÉ

L’œsophagite aiguë nécrosante est une urgence rare.

Patiente de 46 ans, diabétique insulinodépendante, qui consultait pour hématémèse, méléna et hématurie macroscopique, associés à des lésions cutanées nécrotiques des membres. L’examen trouvait un bon état hémodynamique, un gigantisme sans acromégalie, des lésions cutanées à type de décollement cutané nécrotique. L’endoscopie montrait un aspect d’« oesophage noir » dont la biopsie présentait une nécrose de la muqueuse et de la sous-muqueuse. La biologie notait une glycémie de 3 g/l, une hyperleucocytose à polynucléaire neutrophile, une hypoascorbémie et une insuffisance gonadotrope hypogonadotrophique et hypothyréotrope. La biopsie des lésions cutanées concluait à une angéite leucoclastique. L’IRM cérébrale objectivait un macroadénome totalement kystisé. Le traitement consistait en une équilibration du diabète, vitaminothérapie, traitement hormonal thyroïdien et une antibiothérapie. Le contrôle endoscopique notait une régression totale de la nécrose oesophagienne. La patiente a présenté au cours de l’hospitalisation une embolie pulmonaire massive qui a causé son décès.

L’incidence d’œsophagite aiguë nécrosante est estimée de 0,008 à 0,2 %. Son diagnostic est purement endoscopique (œsophage noir).

À notre connaissance, notre description de cas est la première qui rapporte son association avec un scorbut et un macroadénome hypophysaire.



ABSTRACT

Acute necrotising oesophagitis is an uncommon emergency condition.

A 46-year-old insulin dependent, diabetic woman presented with haematemesis, melaena and macroscopic haematuria, in association with necrotic cutaneous lesions of the limbs. On examination, she was haemodynamically stable, appeared to have giantism without acromegalic features and exhibited bullous skin necrosis. Endoscopy showed the appearances of “black oesophagus” with biopsy revealing mucosal and submucosal necrosis. Blood tests yielded a glucose level of 3 g/l, polymorph leucocytosis, a low ascorbic acid level, hypogonadotrophic hypogonadism and low TSH. Biopsy of the cutaneous lesions demonstrated leucocytoclastic angiopathy. Cerebral MRI showed a completely cystic macroadenoma. Treatment comprised control of her diabetes, vitamin therapy, thyroid hormone replacement and antibiotics. On repeat endoscopy, the oesophageal necrosis had completely disappeared. During her hospital stay, she had a massive fatal pulmonary embolus.

The incidence of acute necrotising oesophagitis is thought to be between 0.008% and 0.2%. The diagnosis depends on endoscopy (black oesophagus).

As far as we know, this is the first report of its association with vitamin C deficiency and a pituitary macroadenoma.



AUTEUR(S)
A. DIFFAA, Z. SAMLANI, N. ELANSSARI, K.F. BARTAL, Y. NARJIS, K. RABANI, H. ELDRISSI DAFALI, K. KRATI

MOTS-CLÉS
Œsophagite, Nécrose, Scorbut, Macroadénome

KEYWORDS
Oesophagitis, Necrosis, Scurvy, Macroadenoma

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (301 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier