ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

ACTA Endoscopica

0240-642X
Revue officielle de la Société Française d'Endoscopie Digestive
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1971 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 40/6 - 2010  - pp.424-427  - doi:10.1007/s10190-010-0103-2
TITRE
pH-métrie œsophagienne par capsule Bravo®: faut-il réaliser la pose au cours d’une gastroscopie sous sédation ?

TITLE
Bravo® oesophageal pH monitoring: should the capsule be implanted with upper GI endoscopy and sedation?

RÉSUMÉ

La pH-métrie œsophagienne par capsule télémétrique (système Bravo®) permet un enregistrement plus prolongé et dans des conditions plus physiologiques. Le but de ce travail était d’évaluer, sur une cohorte rétrospective, si les résultats obtenus étaient différents selon le mode d’implantation de la capsule. Une pH-métrie oesophagienne par le système Bravo® a été réalisée chez 145 patients: 85 sans anesthésie ni endoscopie (par voie nasale ou orale) et 60 au cours d’une gastroscopie réalisée sous anesthésie générale. La voie orale est préférable à la voie nasale (35 % d’échec par voie nasale). Le taux d’échec global (échec de l’examen ou enregistrement d’une durée inférieure à 48 heures) ou lié à la pose du dispositif était identique dans les deux groupes. L’enregistrement de 48 heures était disponible chez 123 patients (85 %): la rentabilité diagnostique des 24 heures supplémentaires d’enregistrement était de 18 %, sans différence significative entre les deux groupes. L’implantation du dispositif peut donc se faire avec ou sans gastroscopie: les résultats sont similaires, et le choix dépendra de l’expertise locale et de l’indication de la pH-métrie.



ABSTRACT

The Bravo® oesophageal pH monitoring system uses a telemetric capsule and allows a recording to be made for a longer period under conditions which are physiologically closer to normal. The objective of this study was to use a retrospective series to assess whether the results were different according to the method employed to place the capsule. Oesophageal pH monitoring with the Bravo® system was carried out in 145 patients. In 85 of these, the nasal or oral route was used without anaesthesia or endoscopy, while the remaining 60 patients had the capsule placed during gastroscopy performed under general anaesthetic. The oral route is better than the nasal, with a failure rate of 35% for the latter. The overall failure rate (failure of the procedure or a recording of less than 48 hours duration) or that associated with placement of the device was the same in both groups. A 48-hour trace was obtained in 123 patients (85%). The diagnostic benefit of the second 24 hours of this recording was 18%, with no significant difference between the two groups. The placement of the device can, therefore, be effected with or without gastroscopy. Results are similar and the choice of technique depends on local expertise and the indication for pH measurement.



AUTEUR(S)
F. MION, J.-C. LETARD, S. ROMAN, F. ZERBIB

MOTS-CLÉS
pH-métrie, Œsophage, Capsule télémétrique, Gastroscopie

KEYWORDS
pH monitoring, Oesophagus, Telemetric capsule, Gastroscopy

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (77 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier