ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

ACTA Endoscopica

0240-642X
Revue officielle de la Société Française d'Endoscopie Digestive
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1971 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 42/6 - 2012  - pp.296-300  - doi:10.1007/s10190-012-0290-4
TITRE
Les troubles moteurs œsophagiens au cours de la sclérodermie systémique

TITLE
Esophageal motility abnormalities in systemic sclerosis

RÉSUMÉ

La sclérodermie est une maladie générale au cours de laquelle l’atteinte de la motricité de l’oesophage est la plus fréquente des atteintes viscérales. La manométrie œsophagienne est le meilleur moyen pour détecter cette atteinte. Le but de ce travail est d’étudier l’apport de la manométrie dans le diagnostic de l’atteinte œsophagienne au cours de la sclérodermie, d’analyser les troubles moteurs observés et d’évaluer leur fréquence.

Notre travail portait sur 477 patients consécutifs atteints de sclérodermie systémique (SS) confirmée, adressés au service d’EFD-hépatogastroentérologie entre janvier 1997 et décembre 2010. Ces patients avaient tous bénéficié d’une manométrie œsophagienne.

Des troubles moteurs œsophagiens étaient observés chez 275 patients (57,6 %) dont 268 (56,2 %) un tracé manométrique typique de sclérodermie. Sur les 299 patients asymptomatiques, 150 (50,2 %) avaient un tracé manométrique anormal dont 63 (21,1 %) des troubles sévères de la motricité œsophagienne. Ces troubles moteurs à la manométrie étaient représentés par: une diminution de la pression de repos du sphincter inférieur de l’oesophage (SIO) [58,3 %], une diminution de son pourcentage de relaxation (17,8 %), une diminution de l’amplitude des contractions (37,9 %) et un apéristaltisme (40 %).

Notre étude fait ressortir l’importance de la manométrie œsophagienne au cours de la SS. Elle permet d’identifier les troubles moteurs qui sont fréquents même en l’absence de symptômes œsophagiens.



ABSTRACT

Scleroderma is a systemic disease in which the achievement of motility of the esophagus is the most common visceral involvement. Esophageal manometry is the best examination to detect this disorder. The aim of this study is to evaluate the contribution of manometry in the diagnosis of esophageal involvement in scleroderma, to analyze motor disorders observed, and to assess their frequency.

Our study involved 477 consecutive patients with confirmed systemic sclerosis, referred to our department between January 1997 and December 2010. All of these patients underwent esophageal manometry.

Esophageal motor disorders were observed in 275 patients (57.6%) and 268 (56.2%) had a typical manometric recording of scleroderma. Out of the 299 asymptomatic patients, 150 (50.2%) had an abnormal manometric tracing and 63 (21.1%) had severe disorders of esophageal motility. The disorders found on manometry were represented by: a decrease in the pressure of lower esophageal sphincter (58.3%), a decrease of a percentage of lower esophageal sphincter relaxation. (17.8%), decrease in the contraction amplitude (37.9%), and aperistalsis (40%).

Our study underlines the importance of esophageal manometry during systemic sclerosis to identify the abnormalities which were frequent, even though esophageal symptoms were absent.



AUTEUR(S)
K. SAKÉ, L. AMRANI, I. SERRAJ, M. NYA, R. RAZINE, N. AMRANI

MOTS-CLÉS
Sclérodermie systémique, Manométrie œsophagienne, Troubles moteurs œsophagiens

KEYWORDS
Systemic sclerosis, Esophageal manometry, Esophageal dysmotility

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (105 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier