ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

ACTA Endoscopica

0240-642X
Revue officielle de la Société Française d'Endoscopie Digestive
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1971 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 43/3 - 2013  - pp.89-93  - doi:10.1007/s10190-013-0309-1
TITRE
Traitement de l’endobrachyoesophage par radiofréquence. Pour qui ? Pour quels résultats ?

TITLE
Barrett’s oesophagus treatment by radiofrequency ablation. For whom? What results?

RÉSUMÉ

L’endobrachyoesophage (EBO) est un état précancéreux dont le risque évolutif est l’apparition d’un adénocarcinome. Il nécessite donc une surveillance endoscopique pour rechercher des zones dysplasiques. La radiofréquence oesophagienne est une nouvelle technique endoscopique de destruction des tumeurs oesophagiennes superficielles et représente une alternative au traitement chirurgical. En France, l’indication d’un tel traitement est un EBO avec une dysplasie de haut grade sans zone suspecte d’infiltration et notamment sans zone nodulaire. Après plusieurs séances de radiofréquence, la réponse complète sur la dysplasie et sur la métaplasie intestinale est excellente, supérieure à 90 % dans la grande majorité des études publiées. Les complications majeures sont exceptionnelles (perforation, hémorragie) et les complications modérées (douleurs rétrosternales, fièvre) sont traitées, dans tous les cas, de façon conservative. Lorsqu’il existe une lésion nodulaire au sein d’un EBO circonférentiel classé usT1N0, elle est réséquée par endoscopie (mucosectomie ou dissection sous-muqueuse) pour connaître précisément l’infiltration en profondeur, puis l’éradication de l’EBO restant est détruit secondairement par radiofréquence. Le suivi à long terme montre que la réponse complète sur la dysplasie et la métaplasie intestinale est durable. Cependant, les données concernant la récidive à distance de la dysplasie ou de la métaplasie intestinale sont encore insuffisantes et la surveillance endoscopique même après éradication complète reste indiquée.



ABSTRACT

The main risk of Barrett’s oesophagus is the development of adenocarcinoma. Therefore, endoscopic surveillance is required to detect pre-neoplastic lesions. Radiofrequency ablation of oesophagus is a new technique used to destroy superficial tumours as an alternative to surgery. In France, radiofrequency ablation indication in Barrett’s oesophagus is due to the presence of high-grade dysplasia without nodular lesion. After several sessions of radiofrequency, complete response on dysplasia and intestinal metaplasia is excellent, and is achieved in more than 90% in majority of published studies. Major complications (perforation and major bleeding) are very rare and minor ones (dorsal pain and fever) are treated conservatively in most cases. Nodular lesions associated with circumferential Barrett’s oesophagus, classified us T1N0 in echoendoscopy, required endoscopic resection (endoscopic mucosal resection or submucosal dissection) to determine invasion depth of the lesion. Residual Barrett’s oesophagus will be treated by radiofrequency in a second session. Long-term follow-up demonstrate the durability of complete response after radiofrequency. However, limited data are available on recurrence risk and endoscopic follow-up must be recommended even for patients with initial complete eradication of Barrett’s oesophagus.



AUTEUR(S)
G. RAHMI, E. SAMAHA, C. CELLIER

MOTS-CLÉS
Endobrachyoesophage, Radiofréquence oesophagienne, Traitement

KEYWORDS
Barrett’s oesophagus, Radiofrequency ablation, Treatment

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (214 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier