ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

ACTA Endoscopica

0240-642X
Revue officielle de la Société Française d'Endoscopie Digestive
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1971 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 43/3 - 2013  - pp.82-88  - doi:10.1007/s10190-013-0325-1
TITRE
Traitement endoscopique de l’achalasie : dilatation pneumatique, chirurgie ou myotomie pérorale endoscopique ?

TITLE
Endoscopic management of achalasia: pneumatic dilatation, surgery or peroral endoscopic myotomy?

RÉSUMÉ

L’achalasie primaire est un trouble moteur oesophagien défini par l’absence de contractions propagées (apéristaltisme) au niveau du corps de l’oesophage et par un défaut de relaxation du sphincter inférieur de l’oesophage. Grâce à l’avènement de la manométrie haute résolution avec l’étude de la topographie de la pression oesophagienne, trois soustypes selon la classification de Chicago se distinguent, ce qui a un intérêt direct sur le choix du traitement à utiliser: l’achalasie de type I répond aussi bien à la dilatation (81 %) qu’à la chirurgie (85 %); l’achalasie de type II, qui est en fait la forme la plus fréquente, répond mieux à la dilatation (100 %); quant à l’achalasie de type III dite « spastique », qui la est la forme la moins fréquente, elle répond mieux à la myotomie laparoscopique de Heller-Dor (86 %). Plus récemment est apparue le myotomie par voie endoscopique qui reste à l’étude en France et qui, au vu des résultats préliminaires, pourrait devenir le traitement de référence et notamment dans le type III qui est la forme la plus résistante.



ABSTRACT

Achalasia is an esophageal motility disorder defined by the absence of propagated contractions (aperistalsis) in the body of the esophagus and failure of relaxation of the lower esophageal sphincter. Thanks to high resolution manometry and study of the esophageal pressure topography, three subtypes, according to the classification of Chicago, have a direct interest in the choice of treatment to use: type I of achalasia presents the same result with pneumatic dilatation (81%) and surgery (85%); type II of achalasia presents the best result with pneumatic dilatation (100%); type III of achalasia called “spastic”, which is the more resistant, have the best result with Heller-Dor myotomy (86%). More recently appeared the peroral endoscopic myotomy, which remains to study in France, but with the preliminary results, this technic could become the treatment of choice for achalasia, particularly in the type III which is the most resistant.



AUTEUR(S)
V. LÉPILLIEZ

MOTS-CLÉS
Achalasie, Dilatation pneumatique oesophagienne, Injection de toxine botulique, Myotomie de Heller-Dor, Myotomie endoscopique œsophagienne

KEYWORDS
Achalasia, Pneumatic dilatation, Botulinum toxin injection, Heller-Dor myotomy, Peroral endoscopic myotomy

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (270 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier